Demi mandat mais vraie mandale ?

Publié le par Fei

Aujourd'hui c'est un jour important, mine de rien. Dont les conséquences, qu'on connaîtra en fait plutôt demain, pourraient avoir de larges répercussions à l'international. Là, tu as compris que je ne pense pas au troisième et dernier débat télévisé pour la candidature au PS. Ségo est toujours en tête, DSK remonte, Fabius se berce d'illusions et Chevènement a décidé de foutre un peu le bordel là-dedans. Ca, on en reparlera plus tard, quand les militants voteront. Tu as aussi compris que je ne parle pas de la condamnation à mort de Saddam, bien qu'on pourait y trouver un certain lien. Aujourd'hui, petit voyage de l'autre côté de l'Atantique, au pays de Chuck Norris et du Big Mac.

Si tu t'intéresses un tant soit peu à l'actalité, tu sais qu'il y a aujourd'hui des élections dans tous les états des US. Mais pourquoi votent-ils, au juste ? Eh bien, traditionnellement, le premier mardi de novembre de la mi-mandat, les américains refondent leurs assemblées. Elections à la Chambre des Représentants (notre Assemblée Nationale, mais renouvellée tous les deux ans), et au Sénat (pour ce dernier, ce sont des élections partielles, puisque comme chez nou la chambre est renouvellée par tiers, tous les deux ans), les deux formant le Congrès. Pour encore quelques heures, W possède la majorité dans les deux chambres. Cependant, les sondages montrent que les républicains sont en passe de perdre la Chambre des Représentants, et pourraient être mis en difficultés au Sénat aussi. L'Irak, motif principal de ras-le-bol des américains (car l'économie est porteuse et le chômage très bas), va peut-être -enfin- péter à la gueule des éléphants républicains et de W. Les électeurs en ont visiblement assez d'entendre parler de cette guerre, ont fini par comprendre qu'elle n'apportait pas grand-chose de bon, qu'elle coutaît un paquet de pognon et de vies, et même l'annonce -pas du tout arrangée niveau planning- de la condamnation de Saddam ne suffira peut-être pas à retourner l'opinion. Reste en fait la question de la mobilisation réelle (autour de 40% en général), car les républicains se sont toujours plus volontiers déplacés dans les isoloirs que les démocrates, et leur machine électorale (incroyablement onéreuse mais efficace) a déjà montré sa capacité à rattraper une situation mal engagée.

La Chambre des Représentants compte 435 sièges (au Capitole, aile sud), et les républicains en possèdent actuellement 232 contre 202 pour les démocrates, vive le bi-partisme (si tu calcules bien, il reste un siège, occupé par un indépendant, affilié aux démocrates pour raisons d'organisation). Les sièges sont répartis entre états en fonction de leur démographie, remise à jour tous les dix ans. Elle vote les lois fédérales et a l'initiative du budget (sous contrôle du Sénat ensuite). Evidemment, tous les sièges ne sont pas réellement vacillants, certains états étant traditionnellement très ancré d'un côté ou de l'autre. Mais entre 50 et 65 sièges seraient indécis cette fois-ci, et les républicains s'attendent à en perdre au moins une douzaine. Pour information, ils y ont la majorité depuis 1994.

Le Sénat compte 100 sièges (au Capitle, aile Nord), dont 33 vont être renouvellés, et les ânes démocrates doivent en gratter 6 pour avoir la majorité. Le Sénat a pour principales fonctions de valider les nominations des Secrétaires d'état (ministres), des juges de la Cour Suprême ; d'autoriser la ratification des Traités présidentiels ; et en dernier recours décide de la procédure d'Impeachment (face à la menace de laquelle Nixon s'était retiré). Le Sénat est toutefois un bastion plus difficile à prendre que la Chambre des Représentants, et les républicains pourraient y garder une majorité, mais bien moins confortable que celle dont ils disposaient jusqu'ici.

Enfin, 36 sièges de gouverneur sont à pourvoir, dont 22 républicains et 14 démocrates. Cette partie est un peu moins intéressante pour nous, car elle est purement interne, sans conséquences à l'international et sur la politique étrangère. Les Etats-Unis pourraient prendre le chemin d'une cohabitation difficile pour Bush durant ses deux dernières années, et qui pourrait mener à une nouvelle orientation de la politique US vers un peu plus d'ouverture et moins d'unilatérlisme. Résultats demain dans la journée, croises les doigts...

Publié dans Rien à bloger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Espérons qu'ils seront plus convainquant que notre PS. ^^
Répondre
C
Pour le sénat tout est entre les mains des votes de la Virginie.Romswell (?) a démissionné mais bon c'était à prévoir.
Répondre
F
Rumsfeld ! ^^Ouais, les républicains vont demander un recompte, c'est de bonne guerre. En tout cas si les résultats actuels sont bons, les républicains ont de toute façon perdu la majorité au Senat, puisqu'il y a 50/49 pour les démocrates pour l'instant. les démocrates ont deux ans pour convaincre et préparer 2008...
S
Dans tous les cas, il ne pourra pas en sortir quelque chose de mauvais pour le monde, sauf si les républicains gagnent. Si c'est le cas, ils se diront qu'ils sont tout puissant et ont le soutien de leur population, et continueront leur connerie.
Répondre
F
Les démocrates ont gagné la Chambre des Représentants, et une femme devrait en prendre la tête, ce qui est historique.Au Sénat c'est chaud, il reste quelques états dont les résultats ne sont pas connus, mais il ne manque plus que deux  sièges aux démocrates pour obtenir la majorité.Et en ce qui concerne les gouverneurs, il y en a aura une majorité de démocrates. Et Schwarzie a été réélu, en passant...