Justice, Stress

Publié le par Fei

Justice, c'est un duo français qui fait de l'électro que je trouve plutôt bien troussée (sauf les singles, en fait). Stress, c'est un titre de leur album. Si j'en parle, c'est parce que son clip est interdit de diffusion (officiellement ou par choix des chaînes, je ne sais pas), et qu'il a occasionné une bonne polémique. Polémique pas étonnante vu l'objet :


justice stress (official video)
envoyé par 75_prod

Quand on se balade sur le ouaibe et qu'on regarde un peu les réactions, on trouve de tout. Des gens outrés, des ans, ceux qui trouvent ça puant, ceux qui trouvent ça super fort, ceux qui trouvent ça bien filmé mais creux, etc... Dans un commentaire sur trois on retrouve "Orange Mecanique", aussi. Perso je sais pas trop quoi en penser. Provocation gratuite, coup médiatique, surf douteux sur la vague des émeutes ?  Ou plutôt message alarmiste qui tape là où ça fait mal, dénonciation de la violence ?

On voit quoi dans ce clip ? Une bande de jeunes noirs et beurs, tous porteurs du même symbole (celui du groupe), en plein trip émeutes dans Paris, semant la violence parmi une population hagarde, suivis par deux journalistes pour le son et l'image. Cliché raciste ou au contraire dénonciation de ces clichés racistes envers les cités ? Le symbole pour montrer les regroupements claniques des jeunes oubliés du système, ou simple démarche marketing ? L'hyper-réalisme pour choquer gratuitement, ou pour montrer la réalité d'une agression ? Le policier qui se fait tabasser pour faire tripper la "racaille" ou là encore montrer à quoi s'exposent ces gens méprisés par tous ?

Certains y voient la campagne idéale pour le FN, le MRAP a porté plainte pour diffusion de préjugés racistes. A mon avis personne n'a raison et personne n'a tort. Car si il y a un message, il n'est de toute évidence pas assez clair pour être parfaitement compris. Et il ne se devine qu'à la fin. Perso j'y vois une sorte de mise en garde contre l'instrumentalisation médiatique de la violence de la jeunesse des cités, à fin électorales ou d'audimat. Une sorte de reportage du Droit de Savoir (ce qu'on fait de pire en matière de reportage "choc" sans aucune intelligence) qui tourne très mal. C'est comme ça que je comprends la fin du clip où les deux journalistes se font eux aussi péter la gueule. A force d'en parler sans jamais agir et de vouloir en faire du spectacle, on a désinhibé les laissés pour compte et ils ne respectent absolument plus rien ni personne, voilà ce que je comprends. La phrase finale "Ca te fait kiffer de filmer ça, fils de pute ?" semble aller dans ce sens d'une attaque contre les grands médias. La mise en évidence d'une génération complaisamment sacrifiée, en quelque sorte.

Publié dans Rien à bloger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hesperide 15/06/2008 13:11

Moi je te rejoins assez, et je trouve ça avant tout mal foutu.Ca semble fait avec coeur ce qui me laisse croire qu'il y a un vrai message... le souci c'est que quand on fait ce genre de chose il faut être clair... ou clairement ambigu.Là c'est juste batard et naze, et ça me donerait bien envie de me re-re-re-re-fendre d'un couplet sur la responsabilité de l'artiste et les tripants de merde qui pensent qu'il suffit de savoir tenir une caméra et d'être efficace pour faire de bons films... mais coup de bol je suis trop crevée pour me lancer :D

Fei 15/06/2008 13:20


Bah ouais les intentions sont pas super claires et ça peut assez facilement être interprété de façon très négative, du genre no future alors autant se lâcher...